CIRCULAIRE MINISTERIELLE DU 12 OCTOBRE 2020 RELATIVE A L’INTERVENTION DES ZONES DE SECOURS DANS LE CADRE DE LA LUTTE CONTRE LES CHENILLES PROCESSIONNAIRES.

Depuis le 1er janvier 2019 et à la suite de l’arrêté royal du 20 septembre 2017, la protection civile, dont dépendent notamment les zones de secours, est devenue un service d'urgence chargé de missions spécialisées et de longue durée. Cela signifie que les tâches précédemment assumées par la protection civile dans le cadre de la lutte contre la chenille processionnaire du chêne ne font plus partie de ses attributions. Il était donc nécessaire de remplacer la circulaire du 5 mars 2009 - relative à la lutte contre la chenille processionnaire du chêne - par cette nouvelle circulaire.

La nouvelle circulaire du 12 octobre 2020 détermine qui est responsable de la destruction d’un nid de chenilles processionnaires.

  1. Sur un terrain privé : il appartient au propriétaire du terrain de contacter une société spécialisée afin de faire détruire le nid à ses frais ;
  2. Sur le domaine public : il incombe aux autorités communales de veiller à l’éradiquer. Elles peuvent pour se faire demander l’intervention des services techniques communaux ou d’une firme spécialisée ;
  3. Sur le domaine public : si le nid représente une menace pour la sécurité ou la salubrité publique (danger pour la vie humaine et animale) que l'on peut faire appel à l'assistance de la zone de secours territorialement compétente.

Celle-ci peut réclamer une rétribution pour son intervention.

L’expérience montre qu’il n’est pas nécessaire de détruire l’ensemble des colonies de chenilles processionnaires. Il est plutôt recommandé d’effectuer une évaluation de la situation en fonction de la menace et des éventuelles nuisances que celles-ci pourraient générer.

Pour votre santé et pour éviter la propagation des poils urticants, il est vivement déconseillé d’entreprendre l’extermination des nids de chenilles processionnaires sans l’aide d’un spécialiste.

Lydia Frigo

Sources :

Circulaire ministérielle du 12 octobre 2020 relative à l’intervention des zones de secours dans le cadre de la lutte contre les chenilles processionnaires - Ministère de l’Intérieur.